mardi 10 juin 2014

Caïpirinha { alcool de sucre de canne et citron vert } et l'histoire de la cachaça

Préparation : 5 minutes


   Coupe du monde de football au Brésil cette année, j'ai eu envie de m'intéresser à la cuisine brésilienne - je rêve d'aller visiter ce pays un jour -  et on ne peut pas passer à côté de la Caïpirinha, célèbre cocktail brésilien à base de cachaça et de citron vert (qui fait partie de mes deux cocktails préférés)! 



Son histoire

La cachaça est un alcool de canne à sucre qui existe depuis la colonisation du pays. Les premières cachaças furent distillées dans l'état de Bahia au début du 17ème siècle. A l'époque, c'était une boisson réservée aux esclaves puis il devient monnaie d'échange pour la traite des Noirs en Afrique. 

Le Portugal a maintes fois tenté d'en interdire la fabrication, commercialisation et consommation qui faisait concurrence à ses propres alcools puis a fini par la taxer fortement.

La cachaça a été un temps le symbole de la résistance et des indépendantistes brésiliens puis elle est passé de la "boisson du pauvre" à l'un des fleurons culturels du pays et plus tard, des cachaçarias ont commencé à voir le jour à travers le Brésil et l'alcool est devenu mondialement connu grâce à la Caïpirinha

Aujourd'hui, le nom de la cachaça est très encadré par le gouvernement brésilien qui s'assure, en lien avec l'Union Européenne, que seuls des produits brésiliens puissent en porter le nom.


  Comme tout alcool d'importation, ce n'est pas donné mais ça dure si vous n'êtes pas gros buveurs, ne buvant plus trop d'alcool, ma bouteille doit avoir entre 5 et 10 ans vu le peu qu'on utilise à chaque fois, malheureusement elle arrive à la fin ^_^


Et concrètement comment obtient-on cet alcool?

  La canne à sucre est passée dans un moulin afin d'en récupérer le jus, auquel on ajoute de l'eau pour la distillation à la colonne ou pure s'il s'agit d'alambics artisanaux, puis des agents de fermentation sont ajoutés.


  Si la fermentation est faite à la main, il faut compter une bonne dizaine de jours, avec des agents de fermentation naturels (farine de maïs, soja ou riz) il faut compter 3 jours seulement, enfin avec des agents chimiques, il ne faut qu'un seul jour de fermentation, la cachaça a généralement une teneur en alcool entre 40 et 48°.


  Il existe plusieurs façon de consommer cet alcool de canne à sucre, commençons par la plus connue, la Caïpirinha (plus tard je vous parlerai de la Batida, cocktail à base de cachaça et de jus de fruits...).



  Pour préparer une Caïpirinha, vous avez le choix entre la méthode traditionnelle (avec mortier et pilon) et la méthode dite moderne au shaker, personnellement, je préfère la 1ère et on peut même se passer de matériel avec le système D. Votre cocktail sera beaucoup plus savoureux mais c'est à vous de choisir ;)


Méthode traditionnelle (pilon et mortier)

Par verre , il vous faut :

- 1 beau citron vert
- 2 à 3 c. à soupe de sucre blanc
- 3 à 6 cl de cachaça
- quelques glaçons ou de la glace pilée


  • Lavez le citron, coupez-le en 8 puis mettez les morceaux et le sucre en poudre dans un mortier - j'ai simplement utilisé un petit bol.


  • Pilez avec un pilon  - ou un ustensile assez solide pour appuyer dessus et légèrement plat pour faire contact, j'ai utilisé une grosse cuillère en plastique recourbée, on peut aussi utiliser le dos d'une louche. Appuyez fortement pour bien faire sortir le jus de la pulpe et l'huile de la peau pour une belle saveur de citron vert.

  • Ajoutez la cachaça (à vous de doser selon votre goût, cela va de 3 à 6 cl pour le cocktail "authentique") puis mélangez. 


  • Mettez quelques glaçons ou de la glace pilée dans un verre à cocktail et versez la préparation, dégustez tel quel ou décorez de petites pailles colorées.


Méthode moderne (au shaker)

Par verre , il vous faut :

- 2 citrons verts
- 2 à 3 c. à soupe de sucre blanc
- 3 à 6 cl de cachaça
- quelques glaçons


  • Coupez le 1er citron en 8 et mettez les morceaux dans un shaker.

  • Coupez le 2ème citron en deux et pressez-le, ajoutez le jus et le sucre en poudre dans le shaker.

  • Ajoutez la cachaça et des glaçons, "shakez" et versez dans un verre, vous pouvez déguster, avec ou sans pailles.


4 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est très fort mais j'adore ce cocktail, il ne te reste plus qu'à goûter si tu ne connaissais pas alors :)

      Supprimer
  2. Bien recherché ton article. J'ai trouvé certaines publications avec la vodka et je me suis dit "mais nooooon, on peut changer le fruit mais jamais alcohol"! Merci, Maeva! Et si tu veux l'accompagnement parfait pour la vraie caipirinha, clin d’œil sur cette pocket feijoada: https://desafiochaudpatate.wordpress.com/2016/09/07/bolinho-de-feijoada/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! J'aime bien savoir plus ou moins de quoi je parle même si ce sont des recettes étrangères et connaître l'histoire des produits :-) C'est vrai que la vodka n'a rien à voir, du coup ce n'est plus du tout la même chose...

      Supprimer

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires ou me dire ce que vous avez pensé de cette recette !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...